Age of Empires: Definitive Edition - La nostalgie s’affiche en 4K

Discussion dans 'Actualités' créé par FrenchModdingTV, 1 Février 2018.

  1. FrenchModdingTV

    FrenchModdingTV Administrateur
    Membre du personnel Administrateur

    Inscrit:
    9 Janvier 2018
    Messages:
    90
    J'aime reçus:
    0
    [​IMG]

    Age of Empires: Definitive Edition : 20 ans après sa sortie originelle sur PC, Age of Empires s’offre une Definitive Edition avec remaster 4K et tout le toutim. La bêta fermée du jeu nous a permis de nous essayer au mode multijoueur du jeu culte dépoussiéré.

    Après StarCraft premier du nom, c’est donc au tour d’Age of Empires de bénéficier d’un remaster en 4K, 20 ans, voire même un peu plus, après sa sortie initiale. Age of Empires: Definitive Edition a pris un peu de retard, sa sortie ayant été tout d’abord programmée en octobre dernier. Finalement, c’est le 20 février prochain que nous pourrons redécouvrir le RTSculte d’Ensemble Studios dans son intégralité et dans une version rénovée du sol au plafond.

    Bonne nouvelle, Age of Empires: Definitive Edition n’est pas une simple mise à jour de définition.

    En attendant, Microsoft nous a gratifiés d’une bêta fermée permettant de nous faire une petite idée du mode multijoueur du titre. Si ce n’est assurément pas assez pour juger de la totalité de l’expérience, cela reste suffisant pour tâter les refontes graphiques et techniques d’un titre qui a participé à poser les bases du RTS « moderne » à la fin des années 90. Et c’est déjà pas mal.

    [​IMG]
    Pour ceux qui ont moins de, disons 30 ans, et qui n’auraient jamais joué à Age of Empires, petite piqûre de rappel. Ce RTS propose aux joueurs de s’affronter (ou d’affronter l’ordinateur) sur une période allant de l’âge de pierre à l’âge de fer, soit d’environ -5 000 à -800 ans. Durant sa progression, le joueur doit faire évoluer sa civilisation choisie pour développer son économie et sa puissance militaire, en vue d’aller dégommer ses adversaires. Mais ce n’est pas la seule façon de gagner une partie : l’autre méthode consiste à construire une « Merveille », un imposant monument qui, s’il tient debout pendant 2 000 ans sans être détruit, rend victorieux son propriétaire. Évidemment, cela a l’air simple sur le papier, mais en pratique, c’est plus compliqué. Non seulement les autres joueurs ne vous laisseront pas faire, mais en plus, vous vous frotterez à d’éventuels problèmes sur la carte, notamment des animaux de type lions ou crocodiles qui, s’ils font de délicieuses sources de nourritures, essaieront de croquer vos villageois. C’est cependant bien loin d’être la principale menace dans une partie multijoueur d’Age of Empires.

    Comme la bêta fermée ne propose l’accès qu’au multijoueur en ligne – test de serveurs oblige – c’est donc contre des adversaires humains que l’expérience de cette version « définitive » est lancée. La première étape consiste donc à se trouver une partie, ce qui est plus ou moins facile en fonction de l’heure. Dans l’état actuel des choses, difficile de filtrer quoi que ce soit : les parties sont mélangées dans une « salle d’attente » qui ressemble pas mal à ce que propose Blizzard du côté de ses StarCraft. C’est simple, potentiellement efficace (à voir dans la version finale), mais quand même un peu brouillon encore. Une fois la partie trouvée et le choix de la civilisation effectué (ou laissé en aléatoire), les choses sérieuses commencent enfin. C’est là qu'Age of Empires: Definitive Edition commence vraiment à dévoiler ce qu’il a dans le ventre. Bonne nouvelle : ce n’est pas une simple mise à jour de définition, comme en avait bénéficié, il y a quelques années, sa suite Age of Kings.

    Microsoft Studios, qui a repris les rênes du jeu après la fermeture d’Ensemble Studios en 2009, a retravaillé les sprites et les animations des unités et éléments du décor, toujours en 2D isométrique, mais désormais beaucoup plus fluides et réalistes. Un travail qui rend l’optimisation HD – voire Ultra HD, si vous disposez d’un écran 4K compatible – nettement plus flagrante. Par ailleurs, une réelle nouveauté a fait son apparition : la fonction zoom-dézoom, totalement absente du jeu original, où la résolution était verrouillée. Si un agrandissement maximum donne une impression de flou peu agréable, le dézoom, lui, peut offrir un intérêt tactique intéressant sur le champ de bataille. Une manière de réinventer un peu un jeu dont les habitués connaissent les moindres ficelles. Impossible, néanmoins, de faire pivoter la carte, il y a quand même une limite sur les nouveautés.

    Un travail qui rend l’optimisation HD – voire Ultra HD, si vous disposez d’un écran 4K compatible – nettement plus flagrante.

    [​IMG]

    Enfin, dernier élément à avoir bien changé : le son, lui aussi passé en HD. Tout a été réactualisé, des petites phrases de communication et provocation à lancer en cours de partie, aux bruitages des unités, en passant par la musique. Cette dernière a été réorchestrée, et le résultat est remarquable. Heureusement, ceci dit, puisqu’il y a 20 ans, la compression était loin d’être la même. Le jeu est entièrement localisé en français, comme à l’époque, ce qui est un point appréciable pour les puristes, qui reconnaîtront leurs petites phrases préférées.

    Cette mise en bouche a forcément de quoi réveiller une profonde nostalgie chez les joueurs qui ont goûté à Age of Empires, il y a plus de 20 ans. À priori, il faut s’attendre à un RTS qui a gardé son charme « old school », avec un gameplay inchangé, à l’ancienne. Changer la forme et pas le fond, une recette généralement gagnante, même si elle risque toujours de freiner les ardeurs des nouveaux arrivants, peu habitués à ces mécaniques forcément un peu rigides comparées à celui des RTS plus récents.

    [​IMG]

    Age of Empires ne semble pas avoir perdu ce qui a fait son grand succès et a engendré une multitude de suites : il se pourrait bien que cette Definitive Edition fasse sérieusement du gringue à ceux qui sont repartis sur Age of Empires II: The Age of Kings lorsque ce dernier est ressorti en HD en 2013, sur Steam. Oui, car pour jouer à Age of Empires premier du nom, il sera obligatoire de passer par le Microsoft Store. Ça aussi, il faudra attendre de voir ce que cela donne dans la version finale, programmée le 20 février 2018.
     

Partager cette page